Si le PSG recherche en priorité une doublure à Cavani, il pourrait aussi s’attacher les services du milieu international allemand.

Le PSG pourrait recruter un champion du monde allemand cet hiver. Entre Julian Draxler et Wolfsburg, le divorce est consommé. Moins d’un an et demi après son arrivée en provenance de Schalke 04 pour 42 M€ (record dans l’histoire de la Bundesliga), l’international allemand va quitter cet hiver un club où il ne s’est jamais véritablement intégré.

 

« Ce que je préfère à Wolfsburg ? La gare avec le train qui m’emmène à Berlin », avait-il déclaré au début de l’été, entraînant une vague d’indignation chez les supporteurs. Le point de rupture est arrivé fin août. Auteur de bonnes prestations pendant l’Euro, Draxler a voulu changer d’air coûte que coûte et a ensuite publiquement reproché aux dirigeants de ne pas tenir leurs promesses.

 

Son prix aurait chuté de 75 à 30 M€

 

Des velléités de départ qu’il a osé réitérer il y a dix jours, alors que sa formation enchaîne les défaites et se rapproche dangereusement de la zone de relégation. Une attitude qui a particulièrement irrité Valérien Ismaël, l’entraîneur français de Wolfsburg qui a écarté cette semaine son meneur de jeu.

 

Désormais, Draxler s’entraîne seul, en marge du groupe. Sous contrat jusqu’en juin 2020, son prix aurait chuté de 75 M€ à 30 M€. Une aubaine pour les clubs qui le courtisent depuis l’été : Arsenal, la Juventus et le PSG. Mais Paris semble désormais le mieux placé. Entre les deux parties, le contact établi cet été n’a jamais été rompu. L’Allemand ne viendrait pas à Paris pour être la doublure d’Edinson Cavani.

 

Si pour Patrick Kluivert, directeur du football du PSG, la priorité est de trouver un attaquant de pointe, il reste à l’affût de bonnes opportunités. Et Draxler en est une. A 23 ans, il compte déjà 27 sélections en équipe d’Allemagne. Capable d’évoluer sur les deux côtés, doué techniquement des deux pieds et précieux sur coup franc, le joueur formé à Schalke 04 aime également être aligné comme meneur de jeu.

 

Il offrirait une option intéressante pour suppléer Di Maria ou Lucas (quand Paris joue en 4-3-3), voire Pastore ou Ben Arfa (dans un 4-2-3-1). Wolfsburg n’étant pas européen cette saison, Draxler pourrait jouer en Ligue des champions face au Barça. Son arrivée pourrait précipiter le départ de Jesé vers la Roma et pousser Ben Arfa à se poser des questions sur son avenir.

source: leparisien.fr