Marco Verratti veut rejoindre le FC Barcelone, qui le courtise depuis un an, mais le PSG avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2021 refuse catégoriquement d’ouvrir des négociations pour son transfert. Une situation qui ne plaît pas du tout à Donato Di Campli, l’agent du milieu de terrain italien, qui s’en est carrément pris à Nasser Al-Khelaïfi. Le président du club parisien a réagi à cette sortie médiatique de son joueur.

Al-Khelaïfi rit des propos de Di Campli

Dans une longue interview accordée au quotidien transalpin Corriere Dello Sport, le représentant de Marco Verratti s’est livré à des confidences concernant le Paris Saint-Germain et surtout son président Nasser Al-Khelaïfi. Donato Di Campli a révélé qu’un départ de l’international italien de 24 ans sonnerait la fin du règne de l’actuel patron des Bleu-et-Rouge.

« Ne pas vendre Verratti au Barça pour 100 M€ est devenu une question d’orgueil. Tu sais ce que m’a dit Nasser Al-Khelaïfi ? « Il y a un contrat jusqu’en 2021 et moi je ne pourrais jamais vendre Marco, car je le considère comme le champion autour duquel je veux construire un grand PSG et si je le vends, je joue ma place.

À Doha ils ne me le pardonneront jamais. (…) Le club voyage à un rythme de 30.000 maillots de Marco par semaine. Tu sais ce qu’ils m’ont dit à Paris ? Emmener Verratti au Barça serait comme enlever Totti à la Roma. » Ces propos de l’agent du Petit Hibou auraient beaucoup fait rire le premier responsable du club de la capitale.

Contacté par nos confrères de Canal Supporters, un proche de la direction parisienne a ainsi démenti ce qu’a confié Di Campli au journal italien. « Non, mais vous imaginez le président du PSG parler ainsi à un agent ? » Dans l’entourage d’Al-Khelaïfi, le chiffre de 30.000 maillots du meneur de jeu de la Squadra Azzurra vendu par semaine aurait également amusé au sein de la direction.

« Il serait sur les bases de Cristiano Ronaldo… », a lâché ce proche. Le portail sportif dédié aux supporters parisiens ajoute que le clan du joueur et les dirigeants parisiens se seraient rencontrés de nouveau mardi. Cette sortie médiatique de Di Campli pourrait donc bien s’expliquer par le fait de n’avoir pas réussi à faire plier le club de la capitale quant à un transfert de son poulain.

foot sur 7