C’est le petit prince du Parc devenu Roi du monde. Ronaldinho a marqué les esprits de toute une génération de supporters parisiens, et d’amoureux du football. Ses dribbles extraordinaires ses buts exceptionnels ont laissé une empreinte indélébile. Dans un numéro collector de So Foot paru cette semaine et qui lui est consacré, Roni est revenu sur son passage au Paris Saint-Germain.

 De ses années au PSG, Ronaldinho a surtout retenu une chose: l’amour que lui ont porté les supporters parisiens. Le reste, il n’a pas souhaité le garder en mémoire. Et si il y en a bien un dont il ne veut plus se souvenir, c’est Luis Fernandez.

Le mythique ancien joueur et coach du club de la capitale n’a pas eu de super relation avec sa star de l’époque et c’est peu de le dire. Mécontent de son comportement en dehors du terrain, il préférait parfois laisser le brésilien sur le banc, malgré le talent hors norme de son joueur. Une période que l’ex parisien a eu du mal à digérer:

« Je ne retiens rien de Luis Fernandez. Je ne lui en veux pas. Il ne m’interesse même pas. Il m’est égal ».

Des propos dur, mais compréhensible quand on sait combien de fois le ballon d’or 2005 a occupé le banc des remplaçants sous les ordres de Luis.

Une mise à l’écart qu’il n’a d’ailleurs jamais compris. Quand le journaliste lui demande si il avait eu des explications concernant sa relégation il répond sans ambages:

Aucune, mais je ne lui en demandais pas non plus. Là-bas, c’était fort… Ils m’appelaient le Petit Prince du Parc.Dommage qu’à cause de l’entraîneur, je n’aie pas pu jouer davantage, j’aurais donné beaucoup plus de bonheur aux supporters parisiens.

paris champions