Après Javier Tebas, président de la Liga, c’est le président de la Ligue allemande Reinhart Rauball qui s’interroge sur le mercato du PSG.

Dans une longue interview pour Sport Bild, le président de la DFL (Ligue Allemande de Football) estime que “L’ouverture de l’enquête (par l’UEFA) est remarquable. Mais ce qui sera décisif, c’est l’issue du processus”.

« Ces derniers mois et semaines, on s’est habitué à ce que les transferts impliquent des sommes folles. Le transfert de Neymar a coûté un quart de milliard d’euros. Cela montre à quel point le montant est important. Le transfert de Neymar marque le début d’une ère de transferts démesurées. Tout ce qui s’est passé à partir de là est une conséquence du transfert de Neymar, et ce, malgré le fair-play financier », a-t-il lancé, selon des propos traduits par Foot Mercato.

“Le PSG a déjà été puni par le passé. (…) Je me demande pourquoi, si l’UEFA a des doutes, elle laisse de nouvelles pratiques se développer en matière de transferts. Auparavant, un joueur était transféré pour une certaine somme d’argent, payable immédiatement”.

“Il était possible d’étaler ensuite les paiements. Cependant, le modèle du prêt avec option d’achat obligatoire, qui se développe ces dernières années, permet de différer un transfert, et ce, malgré les règles du fair-play financier. (…) L’UEFA devrait redéfinir ces conditions des transferts”, a-t-il estimé.