Les attentats perpétrés vendredi dernier à Paris ont marqué les esprits. 

Ces attentats ont directement touché deux proches du gardien du PSG, Salvatore Sirigu.

En zone mixte , après le match amical de ce mardi soir entre l’Italie et la Roumanie (2-2), le gardien parisien s’est confié : 

J’ai envie d’être à côté de mes proches et des amis, pour être ensemble, pour en parler. Peut-être que parler, ça peut enlever un poids. J’ai déjà parlé avec eux, surtout à propos de Pierre et Stéphane (ndlr : ses deux amis décédés).Ça me fait de la peine de voir Paris attaqué comme ça. Je me sens intégré, adopté. Voir cette ville comme ça, ça fait mal.