Invité de L’Equipe du Soir, Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille a exprimé son avis concernant la gestion du Paris Saint-Germain, notamment l’arrivée de Neymar et l’attitude de Nasser Al-Khelaïfi envers son entraineur.

« Si jamais il vient dans mon club, je ne ferais pas les déclarations publiques qui ont été faites. Je vais l’appeler dans mon bureau. Je lui ferais comprendre qu’il est le grand joueur qu’on attendait. Il est celui qui nous permettra d’atteindre nos objectifs, mais que je ne peux pas me permettre de faire certaines déclarations publiques que d’autres joueurs pourraient mal prendre. Je lui dirais : ‘Ce n’est pas parce que j’ai fait ces déclarations-là que je n’ai pas de considération pour toi. J’en ai pleinement et je veux que tu le saches, mais mets-toi à ma place, je dois gérer l’ensemble de l’effectif’.

Un président est celui qui doit donner une impulsion. Un club est un tout, une globalité. Il faut une direction forte, un entraîneur très présent et des joueurs complètement concernés. En l’occurrence, à Paris, quand on voit le copinage entre le président et les joueurs, c’est déjà scier la branche sur laquelle s’assoit l’entraîneur. »