L’un des événements les plus marquants de l’ère Unai Emery au Paris Saint-Germain est la fameuse Remontada face au FC Barcelone en Ligue des champions. Il se livre sur la rencontre, et notamment sur l’arbitrage et sur l’affaire du penalty entre Neymar et Cavani.

« Le 6-1 a été le pire jour. L’heure qui a suivi, elle ne quitte pas mon esprit, je faisais des allers et retours dans le vestiaire. Nous avions dominés le Barça à l’aller, eux le retour. Après il y a eu des circonstances : je fais référence à l’arbitrage. […]

Nous avions parlé de la possibilité d’un partage. Cavani, qui avait toujours été le buteur, voulait être le premier à tirer les penaltys et que petit à petit ce soit lui qui les donne à  Neymar. Après Neymar a commencé à s’impatienter, parce que lui aussi avec les raisons et les capacités de les tirer. Quand j’ai vu qu’il n’y avait pas d’accord sportif, je suis intervenu et j’ai désigné les tireurs. je l’ai expliqué à Edi, je lui ai dit que je voulais que ce soit  Neymar. Et à  Neymar je lui ai dit qu’il était bien que chacun puisse tirer.  Neymar est devenu le numéro 1 et il m’a demandé alors d’ouvrir à Cavani la possibilité de tirer. »