Voici le compte rendu de la conference de presse de Tuchel !

Comment tenir les objectifs fixés ?

« Il faut tout d’abord parler des détails avant de parler des grandes choses ! On doit mettre en place une certaine atmosphère pour bien travailler ensemble »

Comment gérer un vestiaire de star ?

« Selon moi, les grands joueurs sont ceux qui travaillent le plus. Ce sont les plus faciles à gérer (…) Je n’ai pas du tout peur des stars, des grands noms. Ils savent ce qu’est le plus haut niveau niveau. Bien sûr, je n’ai gagné qu’un seul titre jusqu’ici, mais c’était déjà le cas lorsque le PSG m’a contacté. Le club cherchait un entraîneur, un coach avec un style de jeu. Avoir de grands joueurs, c’est une bénédiction, c’est facile, ils savent ce qu’il faut faire pour atteindre les buts. »

Comment gérer Neymar ?

« Je l’ai rencontré dimanche dernier. C’était un très bon rendez-vous. C’est un artiste, un joueur exceptionnel, l’un des meilleurs au monde. Tous les artistes n’ont pas besoin d’un traitement spécial. Il faut mettre en place une structure autour de lui afin qu’il puisse s’exprimer parfaitement (…) J’ai beaucoup aimé notre échange. C’est quelqu’un de très gay et il est reparti avec le sourire »

Avec quel staff technique ?

« J’ai rencontré Papus Camara. Il sera dans mon staff. J’ai aussi rencontré Maxwell. C’est un honneur d’avoir pu les rencontrer. Je remercie aussi le club de m’avoir laissé travailler avec mon staff. Je viens avec ma propre équipe, des personnes que je connais et avec qui je n’aurais pas besoin de temps d’adaptation. Après, on est des gens ouverts, on ne sera pas un groupe dans le groupe »

Va-t-il faire comme son modèle Pep Guardiola ?

« Je veux que Paris joue comme Paris. Même si j’admire Pep Guardiola, je ne veux copier personne et encore moins faire un Manchester City bis. A Paris, j’ai Maxwell à mes côtés et je veux me servir de lui pour créer un état d’esprit particulier. Un esprit de gagne (…) Ici, c’est Paris ! C’est magnifique, c’est la fille de l’amour, de la lumière, c’est une ville romantique. Mon plus grand souhait, c’est que les supporters tombent amoureux de cette équipe. Qu’ils aiment l’esprit de cette équipe »

Quelles demandes au Mercato ?

« Si le Mercato se fermait aujourd’hui, je serais très heureux. Il y a beaucoup de talent, de personnalité. J’ai confiance dans les joueurs, dans les personnes qui ont construit cette équipe. Il faut que j’apprenne à connaître ces joueurs. Pour l’instant, je n’ai pas spécialement de demandes. Ensuite, j’aurais mon opinion »

Gianluigi Buffon, une piste crédible ?

« Je ne vais pas spéculer là-dessus. Je n’arrive pas à imaginer la Juve sans Buffon. Ni l’équipe d’Italie. Derrière ce type d’athlète, il y a toujours une personnalité incroyable. Je ne le connais pas personnellement mais on va attendre. On a deux gardiens et j’ai encore du mal à m’imaginer Buffon ailleurs qu’à la Juve »

Des joueurs allemands peuvent-ils suivre ?

« Nous connaissons beaucoup de joueurs allemands et ce club est très attractif. Beaucoup de joueurs allemands peuvent venir. Maintenant on va respecter l’ordre et faire en sorte de connaître tous les joueurs avant de voir ce dont on a besoin »