Stéphane Bitton a été ravi d’apprendre que le Paris Saint-Germain avait prévu de faire signer un contrat prfessionnel de 3 ans à Yacine Adli.

« Les dirigeants ont enfin enrayé la fuite des talents parisiens et c’est une excellente nouvelle pour l’avenir du club. A un moment où il va être de plus en plus difficile d’investir sans subir le courroux de l’UEFA, Paris va conserver Yacine Adli. Il fallait stopper l’hémorragie. La symbolique est très forte. Combien de fois a-t-on entendu que le PSG ne savait pas conserver ses jeunes, qu’il est difficile de faire carrière à Paris quand on sort du centre de formation… En 2016, Nasser al-Khelaifi insistait sur ce talon d’Achille. Changer cela, c’était aussi la mission donnée à Antero Henrique il y a un an. Le PSG envoie avec la signature d’Adli un signal fort aux pilleurs du centre de formation. Après le « Rêvons plus grand » est venu le temps du « Touche pas à mon jeune. »