Sur RMC, Ali Benarbia a estimé qu’Edinson Cavani a lui aussi besoin que son entraîneur lui montre des signes d’affection comme il le fait avec les autres joueurs.

 

« Il demande un peu plus d’amour. Même les grands joueurs ont besoin de ça. On n’entend parler que de Neymar et Mbappé. Quand il y a un carton rouge contre Lyon, c’est lui qui sort. On lui fait sentir qu’il est le troisième. Tu ne pourras pas gagner la Champions League sans Cavani, c’est lui le vrai finisseur. C’est lui fera la différence dans les petits espaces lors des grands rendez-vous européens. On a vu Tuchel faire des câlins à Neymar, il faudrait qu’il en fasse à Cavani. »