Dans sa nouvelle autobiographie, Zlatan Ibrahimovic est revenu sur son transfert au PSG en 2012. il répète qu’au début, il ne voulait pas rejoindre les rangs du Paris Saint-Germain.

 

« Galliani m’avait dit : « Ne t’inquiètes pas Zlatan, on ne te vendra pas ». Quelques semaines plus tard, j’étais dans ma maison de Vaxholm, je venais tout juste de me faire une sortie en jetski quand j’ai vu que j’avais cinq appels manqués de Mino […] « Ok » m’a répondu Mino. « Leonardo va t’appeler ». Leonardo ? Quel Leonardo ? Puis d’un coup je réalise, il me parle de Leonardo, le directeur sportif du PSG. Je réponds alors à Mino : « Ecoute, je ne répondrai pas à son appel. Galliani m’a confirmé qu’il ne me vendrait pas ». Puis, Mino m’a simplement dit : « Je sais, mais ils t’ont déjà vendu » […]

Quand j’ai parlé à Mino cet été-là, je lui ai dit qu’on allait rendre la tâche difficile au PSG. Je voulais garder mon salaire milanais et je voulais qu’ils disent quelque chose comme : « Mec, tu exagères, tu demandes trop ». Je voulais me servir de ça pour qu’ils se retirent. Donc j’ai dit à Mino de noter tout ce que je voulais. J’ai énuméré tous mes souhaits et quand j’ai terminé, j’ai dit à Helena qu’ils n’allaient jamais accepter ça, que c’était impossible. Mais seulement vingt minutes après, Mino m’a rappelé et m’a dit : « Tu as tout ce que tu as demandé ». Après ça, il n’y avait plus de retour en arrière possible donc je lui ai dit « ok, prépare tout ». Je suis un homme de parole. Quand je dis quelque chose, je le fais. »