Frenkie de Jong et son agent, Ali Dursun, ont accepté de revoir jeudi à Amsterdam le président du FC Barcelone, Josep Bartomeu, et les dirigeants Pep Segura, Eric Abidal et Ramon Planes. L’objectif de ces derniers étaient de convaincre le néerlandais de ne pas aller au PSG et de rediriger le joueur vers la Catalogne. Pour parvenir à cet objectif, les catalans n’ont pas hésité à dénigrer le PSG.

C’est ce que Mundo Deportivo déclare dans son article. Les dirigeants blaugrana ont décalés nombres arguments pour décribiliser le PSG. Ainsi, l’un des arguments était : “Nous sommes un club, pas une équipe. Avec une tradition, une philosophie reconnaissable comme le Bayern, le Real Madrid, Manchester United, la Juventus ou l’Ajax.”  Un tacle adressé au PSG signifiant que le Barce est un plus grand club, plus grande institution que le PSG.  « Au PSG, on a vu arriver sur le banc Carlo Ancelotti, Laurent Blanc, Unai Emery et Thomas Tuchel sans qu’il y ait de point commun entre les quatre. Au PSG l’équipe peut changer chaque année. Au Barça, le club est au dessus de l’équipe.”

L’une des raisons pour laquelle De Jong n’a pas accepté l’offre barcelonaise s’explique par la crainte de ne pas être une star immédiate garantie par le PSG en présence de Busquets, Rakitic, Arthur, Vidal, même Coutinho et la possible arrivée de Rabiot. Frenkie a également cité Aleñá et Riqui Puig. Ce à quoi Abidal a répondu que le joueur était déjà idolâtré au Camp Nou et qu’il aurait pu s’imposer dans l’ADN Barca comme l’a fait Arthur.

Puis les dirigeants catalans ont déclaré que le PSG est une “cage dorée”. Pour imager leurs propos, ces derniers ont pris pour exemple les envies de départ contrariées de Marquinhos, Thiago Silva, Verratti qui souhaitaient tous aller au Barca ou bien encore la mise à l’écart de Rabiot…

Le comité barcelonais a également donné comme exemple le soit disant regret de Neymar après quelques mois d’arrivée dans la Ligue 1 en jouant avec des rivaux beaucoup plus petits qu’en Liga et où les plus gros matchs et les plus attendues sont face à Lyon et Marseille. Pour les dirigeants, ce n’est rien face à des rencontres avec le Real Madrid, l’Atlético ou Séville. La question de compétitivité aurait été compréhensible s’il avait accepté l’offre de Manchester City et ainsi jouer en Premier League, mais le choix d’aller jouer en Ligue 1 n’est pas compréhensible pour les blaugrana.

Autres arguments exploité, le lien entre De Jong, l’Ajax et le Barce.  De Jong étant un fan du Barca et de Messi, Bartomeu et les autres catalans ont remis sur la table la possibilité de jouer avec Lionel Messi.

Enfin, le président du Barca et ses dirigeants ont évoqués le nouveau stade de 100 000 places qui sera bien plus impressionnant que le Parc des Princes qui peut accueillir seulement 50 000 supporters. Selon eux, la ferveur du stade barcelonais est bien meilleur en précisant que le stade comptait 150 000 socios. À la fin, Bartomeu lui a rappelé que le projet du Barça ne dépend pas des caprices d’un cheikh ou d’un milliardaire.

Mais malgré cette réunion, De Jong semblait avoir déjà pris sa décision et sa décision serait bien de rejoindre le PSG.