Ce samedi, le journal L’Équipe a publié un article qui démontre, à l’aide de statistiques que les complaintes des parisiens concernant l’arbitrage et le manque de protection, notamment pour Neymar, ne sont pas infondées.

En effet, à l’exception de Neymar (8,92 dribbles par match, 3,15 fautes subies sifflées), les joueurs qui tentent le plus de dribbles ne sont pas nécessairement ceux qui obtiennent le plus fautes en Ligue 1. Le journal prend en exemple Hatem Ben Arfa qui dribble quasiment autant que le Brésilien (8,31 par match) mais provoque en moyenne près de deux fois moins de fautes que lui (1,69 fautes subies sifflées par match).

Cependant, contrairement à ce qu’affirme le PSG, Neymar n’est pas « le joueur qui subit le plus de fautes en France ». En effet, avec 41 fautes subies, le joueur se situe à la 14e place des joueurs les plus touchés. Il en va de même en moyenne par match où le brésilien subies 3,15 fautes par match, contre 3,33 pour Moussa Doumbia, évoluant au Stade de Reims.

Néanmoins, L’Équipe a trouvé une stats intéressante. En effet, d’après les chiffres, Neymar a provoqué plus de cartons adverses en six matches de Ligue des champions (6) qu’en 13 matches de Ligue 1 cette saison (5). Ainsi, le rennais Ismaïla Sarr qui subit environ 3,09 fautes par match, soit presque autant que Neymar provoque trois fois plus de cartons (14) que le Brésilien (5) en Championnat. Des chiffres très intéressants qui prouvent bien que les sanctions ne tombent pas assez quand le brésilien est visé par les différentes fautes qu’il a subit.