Le Paris Saint-Germain est devenu une nouvelle fois champion de Ligue 1 hier soir. Le journaliste Vincent Duluc, dans sa chronique pour L’Equipe, est revenu sur ce sacre :

“Il est l’heure de dire bravo, de saluer la dynastie et d’attendre demain matin, au moins, pour rappeler qu’une telle puissance est un peu veine si d’aussi grands rêves s’évanouissent trois fois de suite en huitièmes de finale de Ligue des Champions. […]La manière et la marge du club parisien, cette saison, justifient les louanges. Sa supériorité a pu susciter quelque ennui, mais pas son jeu, surtout quand Neymar était encore-là, dans cette position recentrée où il a enchanté le championnat de France jusqu’à sa blessure. Il est symbolique qu’il soit revenu le soir même du couronnement, au moment ou l’incroyable Kylian Mbappé a atteint les 30 buts. Il faut être très clair : on ne se lassera jamais de voir ces deux-là en Ligue 1.”