Largement en tête de la L1, opposé à une équipe de cinquième division en Coupe de France et bien placé pour accéder aux demi-finales de la Coupe de la Ligue, le PSG a largement de quoi se concentrer sur son futur affrontement avec Manchester United en huitième de finale de la Champions League en février et mars prochains. Mais pour Thomas Tuchel, il n’est pas question de penser aussi tôt à ces deux chocs comme il l’a expliqué devant la presse ce samedi : «Je ne réfléchis pas à Manchester United ni à ce match et je pense que c’est vraiment très important que nous arrêtions de parler de Manchester United.»

À l’image de cet après-midi, Manchester United à l’air d’aller mieux, mais Tuchel refuse d’évoquer le choc face au club mancunien et s’en explique : « C’est en février, nous sommes en janvier et il y a dès le 6 un match contre Pontivy puis ensuite contre Guingamp, etc. Ce sont des matches et il n’y a qu’une solution pour être prêt contre MU, c’est de jouer pas à pas et de recommencer avec notre esprit et notre faim de gagner. C’est absolument nécessaire d’arrêter de parler de Manchester. »

Pour autant, il ne cache pas qu’il va devoir gérer ses troupes : « On doit être intelligent dans notre façon d’utiliser les joueurs car, après le stage à Doha, on a, je crois, 17 matches, un tous les 3 jours, avec encore le match contre Montpellier. C’est incroyable, il n’y aura pas de pause, pas de repos pour nous. C’est très compliqué mais ce n’est pas une question de chose plus ou moins importante, il faut juste ménager les minutes des joueurs. J’espère qu’il n’y aura pas de joueurs blessés et tout le monde doit sentir qu’il est important. Ce sont des choses à choisir pour moi, savoir si c’est important ou non, mais pas parce qu’on doit jouer à Manchester en février. Ce n’est pas le sujet maintenant. »

D’ici au match aller contre Manchester United le mardi 12 février prochain, le PSG va jouer entre 7 et 10 matches selon ses parcours respectifs en coupes nationales. MU en jouera de son côté 6 seulement… À voir comment Tuchel va gérer cet handicap.